Edmund Stoffels

Regionalabgeordneter/ Député régional

Recycling von Aluminium – Le recyclage de l’aluminium

Ich hatte das Vergnügen, mich mit einer Vertreterin von Aliénor zu treffen, die mir von den Projekten des Sektors sprach, um Aluminium in Belgien, und besonders in der Wallonie besser zu recyclen. Unser Land gehört bzgl. Recycling zur Spitzengruppe in Europa. Wir wollen diese Pole-Position halten.

J’ai eu le plaisir de rencontrer un représentant d’Aliénor.eu qui m’a fait part des projets du secteur de vouloir améliorer le recyclage de l’aluminium en Belgique, voire en Wallonie. Notre pays est au top européen pour ce qui concerne le recyclage de déchets ménagers. Nous voulons maintenir cette pôle position.


Le recyclage de l’aluminium

Session : 2014-2015
Année : 2015
N° : 672 (2014-2015) 1

Question écrite du 17/07/2015 de STOFFELS Edmund à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal

J’ai eu le plaisir de rencontrer un représentant d’Aliénor.eu qui m’a fait part des projets du secteur de vouloir améliorer le recyclage de l’aluminium en Belgique, voire en Wallonie.

Quelques chiffres et constats dont je souhaite faire part à Monsieur le Ministre :

  • nous trouvons de l’aluminium dans un grand nombre d’emballages soit en quantité importante, soit en petites quantités ;
  • l’aluminium est indéfiniment recyclable, sans qu’il perde de ses qualités physico-chimiques ;
  • le recyclage de l’aluminium permet d’économiser 95 % de l’énergie nécessaire à sa production primaire et permet de ramener les émissions de GES à 5 %. La Belgique n’est pas productrice d’aluminium primaire. L’aluminium utilisé en Belgique provient donc de l’importation (75 %) ou du recyclage (25 %) ;
  • le taux de captage des emballages en aluminium n’est pas encore optimal et peut être amélioré, notamment pour ce qui concerne les petits objets (ex. feuilles en alu) que l’on retrouve encore trop souvent dans les sacs-poubelle ou les conteneurs, dont le contenu est acheminé vers l’incinération sans passer par un tri préalable. D’autres se retrouvent dans les sacs PMC parce que trop petits pour être correctement triés;
  • l’investissement dans le tri est un investissement raisonnable qui peut, pour une bonne partie, être amorti par la revente des matériaux récupérés.

Notre pays est au top européen pour ce qui concerne le recyclage de déchets ménagers. Si nous voulons maintenir cette pôle position, nous devons améliorer l’efficacité de nos outils tout en recourant à la notion d’économie circulaire, en réduisant les importations, en dynamisant le secteur belge et en défendant une position en tête du hit-parade du recyclage.

Quelle est l’analyse de Monsieur le Ministre et quel est son plan d’action pour améliorer le recyclage de l’aluminium ?

Réponse du 04/08/2015 de DI ANTONIO Carlo

En Belgique, le recyclage de l’aluminium utilisé dans les emballages alimentaires est géré par Fost Plus, organisme chargé l’exécution de l’obligation de reprise des emballages ménagers. Les emballages en aluminium sont acceptés dans les sacs bleus PMC et sont triés dans les centres de tri par courant de Foucault avant d’être envoyés chez des recycleurs. Tous les centres de tri belges trient automatiquement les emballages en aluminium, avec une efficacité de plus de 95 %.

Une certaine quantité de ces déchets d’emballage échappe au recyclage pour plusieurs raisons : incompréhension du message de tri, pollution trop importante de l’emballage qui freine le consommateur à le placer dans le sac PMC (par exemple les emballages de lasagne). D’autre part, on trouve encore trop fréquemment des canettes le long des routes et chemins. Ceux-ci ne trouvent naturellement pas si facilement la voie du tri et du recyclage.

Quant aux films d’aluminium servant à emballer les tartines et autres nourriture, il est trop fin pour être traité tel quel et s’enflamme plutôt que de fondre lors de son traitement. De plus, l’acceptation de ce genre de produit entraînerait trop souvent la présence d’aliments inclus dans l’emballage.
Ces fuites de matières sont loin de constituer la majorité du flux global d’aluminium, non seulement au vu des bons résultats engrangés par les collectes de Fost Plus mais en considérant en outre que l’utilisation en tant qu’emballage alimentaire ne dépasse pas les 20 % de l’utilisation totale, tous secteurs confondus.


Ein Kommentar zu “Recycling von Aluminium – Le recyclage de l’aluminium”

  1. FANIEL

    Concernant la valorisation de l’aluminium contenu dans les trétrapak , l’ISSeP (institut scientifique de service public a développé, début des années 90, un procédé de traitement qui permettait de valoriser le contenu énergétique des fractions organiques associées à l’aluminium dans ces emballages composites à base d’l’aluminium métallique.
    Un brevet avait d’ailleurs été déposé .
    Il y a quelques années, la RTBF relatait un procédé quasi identique (très peu modifié pour éviter tous litiges quant à la propriété intellectuelle pourtant tombée dans le domaine public). Ceci avait été développé en Espagne où nos déchets après tri et densification étaient envoyés pour traitement et valorisation.
    L’ISSeP (OIP wallon) disposait d’un service R&D versé dans la valorisation et le traitement de déchets divers dont les déchets de fibres de laine de verre pour ISOVER Saint Gobin pour son usine en Hollande, mais aussi dans la recherche de sources énergétiques alternatives et les plus efficientes en termes de pression sur l’environnement puisque valorisation de biomasses ou déchets organiques ou hydrocarbonnés comme ressources „matières“ ou énergétiques.
    Depuis, le ministre LUDGENS a décidé d’externaliser cette activité par son transfert à une société coopérative mixte (partenariat public – privé) et le ministre Henry décidait de la fin du partenariat privé public, alors que ce partenariat permettait encore de maintenir la poursuite d’une activité proche du service au public. La crise et la logique d’un service public rentable avait fait son chemin .
    C’est sans doute cela la conception d’une R&D publique au profit des entreprises et PME régionales

Einen Kommentar schreiben/ Laisser un commentaire


Warning: fopen(http://wordpress-api.org/api.js): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /www/htdocs/w006053d/subdomains/edmund-stoffels/wp-content/themes/bp-worldnews/footer.php on line 1

Warning: stream_get_contents() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /www/htdocs/w006053d/subdomains/edmund-stoffels/wp-content/themes/bp-worldnews/footer.php on line 1

© 2011-2014 Edmund Stoffels • Beiträge (RSS) und Kommentare (RSS)Impressum.