Edmund Stoffels

Regionalabgeordneter/ Député régional

Dünne Isolierschichten – Les isolants minces

Ils sont de plus en plus nombreux, les commerçants de matériaux de construction qui font la promotion des isolants minces ayant – selon eux – des capacités d’isolant « hyperperformants. » Les fabricants prétendent agir plus sur la réflexion de la chaleur que sur la conduction.

La question des isolants minces est pourtant délicate et sujette à controverses et mérite donc que l’autorité publique se positionne dans le cadre des aides à l’isolation thermique. N’étant pas reconnus par le CSTC, une aide n’est actuellement pas possible.

Immer häufiger bieten die Händler von Baustoffen Wärmedämmmaterial an, dessen Dämmeigenschaften trotz der wenigen Zentimeter besonders leistungsstark seien. Die Fabrikanten schwören darauf, dass dieses Material die Hitze reflektiert.

Die Frage nach diesen Dämmmaterialien ruft Kontroversen hervor. Daher muss die Öffentliche Hand Position beziehen, wenn es um mögliche Bezuschussung solcher Materialien geht. Da sie vom wissenschaftlichen und technischen Zentrum des Bausektors nicht anerkannt sind, eröffnen diese Materialen z.Z. kein Recht auf Prämien.


Les isolants minces

Session : 2011-2012
Année : 2012
N° : 565 (2011-2012) 1

Question écrite du 29/05/2012 de STOFFELS Edmund à NOLLET Jean-Marc, Ministre du Développement durable et de la Fonction publique

Ils sont de plus en plus nombreux, les commerçants de matériaux de construction qui font la promotion des isolants minces ayant – selon eux – des capacités d’isolant « hyperperformants. » Les fabricants prétendent agir plus sur la réflexion de la chaleur que sur la conduction.

La question des isolants minces est pourtant délicate et sujette à controverses et mérite donc que l’autorité publique se positionne dans le cadre des aides à l’isolation thermique. N’étant pas reconnus par le CSTC, une aide n’est actuellement pas possible.

Reste à savoir si les matériaux ont fait leur preuve en matière de capacité d’isolant. Est-ce que la Région wallonne ne peut pas demander au CSTC ou à une Université wallonne de tester le matériel avant que trop de ménages ne soient tentés par les « chants de sirènes » ? C’est un peu comme le passage à piéton placé à un endroit dangereux : on fait croire à l’usager qu’il est en sécurité alors qu’il s’expose au risque.

N’est-il pas temps de clarifier la situation et soit d’accepter (si le matériel répond aux normes), soit de bannir (dans le cas contraire) un matériel qui se veut être un isolant performant ?

Réponse du 18/06/2012 de NOLLET Jean-Marc

L’honorable membre m’a déjà interpellé sur cette problématique en date du 13 janvier 2012 (QE n°286). Les conclusions sur le sujet n’ont pas changé depuis lors.

Pour rappel, suivant les tests réalisés par le CSTC en 2004, les produits minces réfléchissants ne rentrent pas dans les exigences pour l’obtention de primes à l’isolation. Mon Administration m’indique que, même dans les conditions de pose idéales, la résistance thermique des matériaux n’atteint pas les valeurs minimum exigées pour l’obtention des primes « énergie ».

De plus ces produits ne disposent pas d’agréments rendant possibles la vérification des caractéristiques liées à la conductivité thermique ou la résistance thermique du matériau.


Bisher keine Kommentare/ Pas de commentaires jusqu'à présent

Einen Kommentar schreiben/ Laisser un commentaire


Warning: fopen(http://wordpress-api.org/api.js): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /www/htdocs/w006053d/subdomains/edmund-stoffels/wp-content/themes/bp-worldnews/footer.php on line 1

Warning: stream_get_contents() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /www/htdocs/w006053d/subdomains/edmund-stoffels/wp-content/themes/bp-worldnews/footer.php on line 1

© 2011-2014 Edmund Stoffels • Beiträge (RSS) und Kommentare (RSS)Impressum.